BMW 3 séries E30

Dès 1983-1994 de l'émission

La réparation et l'exploitation de l'automobile



BMV Е30
+ 1. La Notice d'exploitation
+ 2. L'Entretien
+ 3. Le moteur
+ 4. Le système du refroidissement
+ 5. Le chauffage et la ventilation
+ 6. Le système combustible
+ 7. Le système d'échappement
+ 8. Les Boîtes de vitesses
+ 9. L'enchaînement
+ 10. Le système de frein
+ 11. Le Train de roulement
+ 12. La carrosserie
+ 13. Le matériel électrique
- 14. Les conseils utiles
   14.2. Les numéros interrompus
   14.3. L'achat du vieil automobile ou l'ensemble de chiffres énigmatique et les lettres
   14.4. La longévité de l'automobile
   14.5. Sur le parallélisme des ponts de l'automobile et la remorque
   14.6. La préparation de l'automobile de l'hiver
   14.7. La règle 35
   14.8. Le choix de l'automobile d'occasion
   14.9. Les huiles à moteur
   14.10. Qu'il faut connaître, en changeant l'huile
   14.11. L'apparition dans l'huile du dépôt
   14.12. Si on peut mélanger les huiles d'importation ?
   14.13. "Mange" beaucoup, mais va doucement
   14.14. Est vivant plutôt, qu'est mort …
   14.15. N'est pas mis en marche - les conseils utiles
   14.16. La visite à l'auto-service
   14.17. La courroie dentée pour le mandat d'amener du mécanisme gazoraspredeleniya
   14.18. L'usure des pistons
   14.19. Les soupapes
   14.20. Les paliers des moteurs
   14.21. Les pollutions du moteur
   14.22. Comme le climatiseur travaille, et que faire, s'il est tombé en panne
   14.23. Le climatiseur : non seulement "plus", mais aussi "les moins"
   14.24. Les règles du service du climatiseur
   14.25. L'antigel avec tosolom ne se trouve pas empêcher …
   14.26. Qu'il faut connaître à l'achat du filtre aérien
   14.27. La surchauffe du moteur
   14.28. Qu'il faut connaître au propriétaire de la voiture avec injektornym par le moteur
   14.29. L'accumulateur
   14.30. Les pannes possibles de la batterie d'accumulateurs
   14.31. Que faire avec le générateur tombant en panne
   14.32. Est coupable la courroie, et nous accusons le générateur
   14.33. Le catalyseur
   14.34. Trois dans un - ou comme conserver le catalyseur
   14.35. Probouksovotchka
   14.36. Les particularités de l'exploitation du système de frein
   14.37. Les pannes du système de frein
   14.38. Les liquides de frein
   14.39. ABS : le choix naturel
   14.40. Les disques de roue
   14.41. Nous renouvelons les disques de roue
   14.42. Le schéma du marquage du pneu d'automobile
   14.43. La corrosion du métal
   14.44. L'automaquillage
   14.45. Que craque ?
   14.46. Luc
   14.47. Le coussin de la sécurité : les malheurs ou les joies ?
   14.48. Nous sommes assis bien ?
   14.49. Protivoougonnyj "l'immunodéficit"
   14.50. Pourquoi se ternissent les phares
   14.51. "Galogenki"
   14.52. Sur le réglage juste des phares
   14.53. L'électromoteur
   14.54. Du changement des places "des nombres à additionner" de rien ne change pas ?



14.53. L'électromoteur

LES INFORMATIONS TOTALES

La panne la plus répandue à elektromotortchikakh – l'essai de l'isolation dans les bobinages. Nous admettrons, vous avez mis la voiture au stationnement, et couper "les balayeurs municipaux" ont oublié. Il suffit trois-quatre heures que se ruine le bobinage. Ou ont laissé le chiffon à podkapotnoj à la niche, où se déplacent les tractions des essuie-glaces. motortchik coince avec le même résultat pour ses bobinages.

Parfois on réussit à restaurer l'isolation, ayant subi l'ancre à la banque avec l'huile à moteur. L'effet beaucoup plus grand est donné un peu podogretaya par l'huile de lin cuite, si subir dans elle l'ancre à quelques étapes, en faisant les interruptions de vingt-quatre heures pour le séchage.

Le même malheur – l'essai du bobinage – rattrape le moteur électrique omyvatelya de la pare-brise. Il y a cela souvent de l'inattention de l'autopropriétaire, quand ou le petit bac avec l'eau est vide, ou le liquide s'est glacé, ou on cloue "à demeure" les gicleurs-pulvérisateurs ou le filtre de la pompe, et dans le bloc des protecteurs dans la chaîne du moteur électrique il y a "une scarabée".

En général avec les protecteurs il vaut mieux ne pas plaisanter. Cela permettra d'éviter non seulement le court-circuit se terminant parfois par l'incendie, mais aussi il est plus facile de découvrir les pannes.

Pour l'automobiliste commençant doit être d'or gouvernait : il faut commencer les recherches des raisons des pannes du matériel électrique par le bloc des protecteurs.

Je me rappelle, quand j'achetais le premier dans la vie l'automobile, encore dans le magasin a fait l'attention à ce que brûle la lampe-témoin de la charge de l'accumulateur. Alors est née la supposition que, doit être, ou les brosses du générateur pas encore priterlis', ou "trompe" le régulateur de l'effort (à cette époque-là les automobiles étaient regroupés par les conjoncteurs-disjoncteurs mécaniques de la production bulgare. Il arrivait, ils fonctionnaient sur "perezaryad", et s'allumait l'ampoule). Le remplacement du conjoncteur-disjoncteur des résultats n'a pas donné : le générateur n'élaborait pas simplement l'énergie. Le remplacement du noeud de brosse s'est trouvé aussi inutile.

Il fallut retirer le générateur, préalablement les prunes du système le liquide refroidissant et ayant démonté le thermostat. Le contrôle des bobinages du générateur et "le pont" des diodes a montré que tout va bien. Seulement ensuite, ayant fait tout ce travail inutile sur un tout à fait nouvel automobile, j'ai deviné jeter un coup d'oeil au bloc des protecteurs. Certainement. Du protecteur correspondant dans la chaîne de l'excitation du bobinage du générateur il n'était pas simple.

De sorte que si chez vous le générateur a refusé, commencez le contrôle par le protecteur. Que même il soit entier, n'avez pas la paresse zatchistit' les zones de son contact. Seulement après cela se mettez directement au générateur.

Ne s'empressez pas cependant avec son tri et le démantèlement. D'abord contrôlez le noeud de brosse. La présence grand ayant épinglé sur les brosses, leur usure considérable ou zamaslivanie peuvent servir déjà de la raison du refus du générateur.

Ferez l'attention à l'état des anneaux de contact de l'ancre, qui sont visibles à okontse, dans qui on insère le noeud de brosse. Les éraflures et les rigoles sont déduites par la peau à polir, sont polis ensuite. Si ces opérations ne donnent pas le résultat, il faudra se mettre pour vypryamitel'nyj le bloc, ayant déconnecté préalablement le fil de la batterie d'accumulateurs et le générateur. Le contrôle du bloc produisent avec l'aide de la lampe-témoin. Le pôle négatif de la batterie est déduit sur le corps du générateur, positif – dans l'ampoule – sur la conclusion "30".

Si l'ampoule s'allume, donc vypryamitel'nyj le bloc est percé de lui il faut changer. Il arrive, en effet, que prbivaet ou positif, ou les soupapes négatives du bloc. Mais à ces finesses, peut-être, il vaut mieux ne pas entrer, d'autant plus que le remplacement séparé des soupapes ne pratique pas.

Enfin, sur le démarreur. Cela, peut-être, un des noeuds les plus de longue durée de l'automobile, bien qu'il "travaille" dans les conditions les plus lourdes. Même quand on répare d'une manière capitale le moteur, dans le démarreur, il arrive, changent seulement les brosses et zatchichtchajut les anneaux de contact.

Le faible du démarreur – obgonnaya le manchon, ou "bendiks" : dans lui, il arrive, se dissipent ou se tapissent les roulettes obstinées. Et alors à la mise en marche du moteur se fait entendre seulement le bourdonnement : le démarreur tourne, mais ne tourne pas le volant du moteur. Parfois "bendiksa" le lavage aide dans le pétrole ou l'acétone. Mais oumel'tsy, en général, razval'tsovyvajut le chargeur avec les roulettes et ou est changé par tous les détails du chargeur, ou soigneusement les lavent.

Une autre panne répandue est liée plus non au démarreur lui-même, et avec l'oxydation ou la rupture des bouts du pneu spécial tressé liant le moteur à la carrosserie, c'est-à-dire "la masse" (le pneu est disposé sous le moteur). Dans ce cas le démarreur publie les clics caractéristiques ou "se tait" en général, si, certes, "le silence" n'est pas provoqué par une autre raison – le détachement pljusovogo la pose du relais du démarreur. D'une manière ou d'une autre le contrôle est nécessaire. Si des poses du relais à la place – se mettez au pneu. Mais si des poses a surgi quand même, ne tentez pas de l'insérer, sans retirer le démarreur – perdrez en vain le temps. Il faut démonter le démarreur.